Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. J'accepte Je refuse En savoir plus

LE SOMMEIL

Thème : Divers

 
1, 2, 3……….DORMEZ !

Une bonne récupération après un effort physique est essentielle pour l’organisme. Les sportifs le savent bien, mais en général, les deux premières façons de récupérer auxquelles ils pensent sont : l’alimentation et le stretching.      L’alimentation pour refaire les stocks de glycogène, le stretching pour une récupération tissulaire en drainant l’acide lactique.         
Ils ont parfaitement raison ! Mais ils oublient très souvent de parler du sommeil. Et pour cause, nous allons à un moment ou un autre devoir aller nous coucher ! C’est d’une telle évidence que nous ne prenons plus conscience de son importance. Mais c’est pourtant l’élément essentiel pour une récupération physique et mentale optimale.    

Nous avons déjà tous passé une nuit agitée ou trop courte, et la journée qui suit est un vrai calvaire.
Le sommeil est donc un élément essentiel pour chacun de nous, mais encore plus pour les sportifs. Car une bonne nuit permet non seulement de se reposer mais surtout de se « réparer ».

Une nuit mais plusieurs sommeils !

Votre sommeil est divisé en plusieurs phases qui ont chacune un rôle bien précis :

  • La première phase est dite de somnolence, c’est l’endormissement
  • La seconde phase est dite de sommeil léger. Vous êtes encore très sensible à ce qui se passe autour de vous.
  • La troisième phase est dite de sommeil profond. C’est pendant celle-ci que l’organisme se régénère. La respiration et le rythme cardiaque ralentissent, de l’hormone de croissance est sécrétée et les muscles, les tendons et les ligaments récupèrent des traumatismes causés par l’entraînement (micro-déchirures). C’est donc la phase la plus importante.
  • La quatrième phase c’est le sommeil paradoxal, la phase de rêves.

Les effets positifs d’un bon sommeil

L’activité physique accentue la qualité et la profondeur du sommeil. Plus particulièrement le sommeil profond.         
La qualité de cette phase (sommeil profond) est d’autant plus importante que l’activité physique est soutenue. Un entraînement physique intense prolonge le temps de sommeil et en modifie sa qualité : le sportif s’endort plus vite, son sommeil profond est plus long, et le sommeil paradoxal est donc plus court.

Bienfaits sur l’organisme :

 

  • Les hormones de croissance, qui permettent la reconstruction des tissus musculaires, sont très nombreuses à être activées. A tel point que leur production est plus importante qu’au cours d’une activité physique.                  
  • L’excitabilité des cellules du cerveau est diminuée. Cela entraîne un relâchement général des muscles. Cette relaxation profite notamment à ceux chargés du maintien de la posture (muscles profonds) et à ceux qui ont été sollicités par l’entraînement de la veille.            
  • La température du corps diminue (dû au relâchement musculaire), ce qui favorise la synthèse protéique.      
  • Les cellules musculaires se régénèrent en reconstituant leurs stocks d’énergie.
  • Les toxines et les déchets sont éliminés plus rapidement.          
  • Le système de défense immunitaire est stimulé.

Le sommeil profond est donc une phase très importante pour une récupération de qualité. Cette phase de votre sommeil est favorisée par la pratique d’une activité physique, qui elle-même dépend de la qualité de votre récupération.

Pour être performant il faut donc bien dormir et pour bien dormir il faut s’entraîner ! Et la boucle est bouclée !

Bonne nuit !

 

MyPrivateTraining

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment